Le domaine de Cerbaia est harmonieusement partagé entre dix hectares de vignes et six hectares d’oliviers plantés pour partie en terrasses. Cerbaia, c’est aussi une forêt giboyeuse et des sentiers ombragés propices à la promenade.
La maison est bâtie dans les hauteurs de la propriété. L’ensemble du domaine forme un système écologique complet créant une biodiversité favorable au traitement le plus naturel de nos cultures.

Le nom de Cerbaia viendrait d’ailleurs du fait que les collines et bois alentours sont particulièrement riches en gibier.

De tous temps dévolus à une activité agricole, les bâtiments, qui remontent au XVIe siècle, ont été remaniés au cours du XVIIIe siècle. Le site est très probablement occupé depuis bien plus longtemps ! Les constructions ont été réalisées en pierre locale, dont les reflets dorés changent tout au long de la journée selon la lumière du soleil. Les encadrements des ouvertures sont généralement en brique. L’ancien colombier, ouvert d’une fenêtre gémellée, domine fièrement la maison de maître et toute la vallée.

Les restructurations récentes ont permis de tenir compte de la vie contemporaine. Des efforts ont été réalisés afin de profiter au maximum de l’énergie naturelle. Quelques panneaux solaires assurent la fourniture d’une partie de nos besoins en énergie. L’eau de pluie ruisselant de nos toits est intégralement récupérée !

Côté vignes, un important travail a été effectué depuis 2000 : un hectare et demi, puis un peu plus de deux hectares en 2005, un demi-hectare en 2008 et quatre hectares en 2009, ont été replantés. La densité de ces nouvelles plantations est de 6250 pieds à l’hectare. Pour perpétuer la mémoire de la propriété, nous avons néanmoins tenu à conserver un hectare et demi de vieilles vignes dans lesquelles sont concentrés nos cépages blancs. La densité de plantation y est de 3500 pieds environ à l’hectare.

Tous les deux ans, les pieds manquants sont comptabilisés et systématiquement remplacés. Cette gestion attentive permet d’éviter le risque que feraient peser sur chaque parcelle des ceps trop clairsemés. Cela pourrait nuire à l’équilibre du vignoble et donc à la qualité de nos vins !

Nous intervenons au minimum dans l’oliveraie et dans les bois, laissant -pratiquement- la nature agir comme bon lui semble.
Trois personnes qualifiées travaillent à plein temps sur le domaine, secondées par des personnels saisonniers en période de ramassage notamment.

Né à Bordeaux, grandit au milieu des vignes à Chateau Plaisance sur les bord de Garonne, après une formation en histoire de l'art, Louis-Marie Chollet a décidé d'allier ses deux passions en choisissant de venir s'installer dans le Chianti en 2008 et de s'occuper de la Fattoria Cerbaia, particulièrement de la partie production. Dès 2010 Birgit l'a rejoint dans cette aventure après quelques années passées en banque privée. Née au milieu du vignoble de la capitale autrichienne, Vienne, après des études d'économie, elle s'occupe plus particulièrement de la partie agritourisme et vente.